Tout le monde veut vivre
Hanokh Levin

 

En 438 av. J.-C, Euripide écrit Alceste, une tragédie mythique. Hanokh Levin tire le fil de cette intrigue et écrit Tout le monde veut vivre. Mais il place en malheureux condamné non pas Admète symbole de l’altruisme mais le Comte Pozna, tyran incontesté d’une bourgade reculée des Carpates.

Une nuit, le Comte reçoit la visite de l’ange de la mort ; il parvient par une manipulation à obtenir un sursis de trois jours pour trouver quelqu’un qui accepte de prendre sa place. Il mourra s’il échoue.

Production SALUT MARTINE

En coréalisation avec le Théâtre de Belleville

Avec le soutien du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, la Mairie de Paris, l’Adami, la Spedidam et la participation artistique du Jeune Théâtre National